Préparation de plaques au gélatino-bromure d'argent.

1ere Partie.

ATTENTION : Toute manipulation de produits chimiques requière les précautions d'usage. Elle se font sous l'entière responsabilité du lecteur de ces articles et Fred Marie Photography ne pourra en aucun cas être tenu responsable des résultats ou accidents possibles survenus lors de ces manipulations.

(Extrait de "La pratique en photographie" de Frédéric Dillaye (1900) )

L'émulsion au gélatino-bromure d'argent se prépare dans une pièce dépourvue de tout rayon de lumière actinique. Il faut donc que cette pièce soit hermétiquement close et simplement éclairée par une lanterne à verres rouges ou verts.
Si l'on dispose d'une fenêtre, elle devra être munie de doubles carreaux rouges rubis ou verts, d'un store d'étoffe de même couleur et d'un volet-glissière permettant d'obtenir à un moment donné, l'obscurité la plus complète. Condition nécessaire pour le séchage des plaques.

Dés que vous vous serez bien assuré de l'existence actinique de l'éclairage de votre laboratoire, vous pourrez commencer votre préparation. Le premier point délicat est de choisir la bonne formule.

Là, ainsi que dans toutes les réactions photographiques, elles abondent. Quelques-unes même restent le secret des fabricants. Comme je n'ai point l'intention de chercher à pénétrer ces secrets ni de vous engager à préparer vous même vos plaques, mais de vous indiquer comment elles se préparent, je me contenterais de prendre une des formules recommandées par le Dr Eder, de Vienne, dont la compétence en matière photographique a force de loi.

Dans des flacons de verre épais, vous préparez les trois solutions suivantes :

SOLUTION A.
Bromure de potassium ............................  24 grammes
Iodure de potassium ................................    1 gramme
Gélatine dure ............................................    2 grammes 
Eau .............................................................159 Centimètres cubes

SOLUTION B.
Azotate d'argent ....................................   30 grammes
Eau .......................................................... 200 Centimètres cubes 
Ammoniaque ............................................ Quantité nécessaire pour redissoudre le précipité formé 

SOLUTION C.
Gélatine dure ........................................ 45 grammes
Eau ......................................................... 500 centimètres cubes 

Cette formule donne un émulsion qui, au sensitomètre de Warnerke, marque entre 20° et 23°, ce qui est la sensibilité courante des plaques rapides du commerce.

A la température de 35° à 40° centigrades, vous mélangez la solution A et la solution B et vous mettez le tout dans un bain-marie porté à 37° centigrades, ou vous le laissez digérer pendant 30 à 40 minutes en le secouant à deux ou trois reprises.

Ajoutez alors la solution C et agitez vivement. Laissez reposer jusqu'à ce que l'écume produite par l'agitation ait complètement disparu, et versez dans une cuvette de porcelaine ou un gobelet en verre, refroidi dans l'eau de façon à ce que l'émulsion fasse prise. La coagulation totale s'éffectue en douze heures environ.

(A SUIVRE ...)